Il m'arrive d'avoir besoin d'aimer et d'être aimée

0 Vues
0
Il m'arrive d'avoir besoin d'aimer et d'être aimée
0
Partages
/ /

J'avoue que je me demande les temps ont-ils changé? Est-ce moi ou la société qui m'a rendue incapable d'aimer un homme à nouveau? Ou est-ce ma définition de l'amour qui s'est modifié avec le temps? Étant dans la cinquantaine, vivant seule par choix depuis près d'une décennie, j'ai eu beau faire la rencontre de quelques hommes intéressants, travaillants, partageant quelques affinités, mais je n'arrive plus à ressentir ce que j'ai déjà ressenti d'aussi fort pour quelqu'un... ce sentiment d'amour et d'avoir envie de partager tout mon temps libre avec lui. 

Est-ce uniquement parce que je me suis guérie de la dépendance affective et habituée à vivre seule ou tout simplement par peur de ressentir une fois de plus ce gouffre lorsqu'une rupture amoureuse se produit et qui me fait souffrir au plus point...au point de vouloir en finir?
Je suis bien seule, je subviens à tous mes besoins, et je trouve difficile de penser que je pourrais risquer de perdre cette autonomie en revivant 

avec un homme, "voire même" en étant en couple car il faut toujours faire des compromis, faire plaisir à l'autre, penser à lui, changer nos habitudes, etc. 

J'imagine que si j'aimais réellement, je ne tiendrais pas ce discours! Après trois grands amours dans ma vie, j'ai l'impression que je ne revivrai plus cette forme d'adrénaline pour quelqu'un. Après avoir consacré beaucoup de temps à travailler entourée de centaines de personnes quotifiennement et à éduquer mes enfants, aujourdhui, j'ai tellement besoin de temps juste pour moi... que je me demande s'il est possible de rencontrer un Homme intègre et intelligent, soucieux d'allier son bien-être au mien, prêt à accepter mes moments et mes besoins de solitude tout en restant en relation monogame. 

Les temps ont bien changé... est-il vraiment possible de vivre en couple en habitant deux habitations différentes? Mais ça ne m'aide pas à me rapprocher de l'homme. C'est un peu comme faire l'amour: plus tu le fais, plus tu en as envie; moins tu le fais, moins tu en as envie... car ça finit par passer et le besoin s'estompe. Je me retourne vers moi. Je commence à penser que la vie de couple en 2019 c'est rendu trop compliqué. 

Il m'arrive d'avoir besoin d'aimer et d'être aimée; mais pas à n'importe quel prix. Donc, je ne m'attache pas rapidement. Même un an...c'est presque trop vite pour moi! Suis-je devenue une solitaire endurcie? 

Je demeure toutefois positive et continue de rester zen en souhaitant qu'un jour, peut-être...

  Partager sur Facebook