photo

DU NOUVEAU DANS L'AFFAIRE MADDIE MCCANN, DISPARITION QUI DATE DEPUIS 2007

C'est au Portugal en 2007 que Maddie McCann, une fillette de trois ans était porté disparue connue. En effet, cette affaire irrésolue a énormément été médiatisée. Mardi dernier, de nouvelles pistes ont été découvertes en Allemagne. C'est un jardin ouvrier de la ville de Hanovre qui a été fouillé de fond en comble.

Au mois de juin de cette année, après 13 ans à faire du surplace, l'affaire Maddie McCann a enfin avancé un peu. C'est grâce à un suspect de 43 ans, nommé Christian, que les choses ont pu connaître une certaine mouvance. Christian est un pédophile récidiviste qui est derrière les barreaux pour un viol au Portugal. Lors de la disparation de Maddie, il séjournait dans un hôtel à proximité d'où elle a été enlevée. On le soupçonne d'être l'auteur de ce crime, mais aucune preuve n'est encore suffisante pour l’accuser. À ce jour, il est toujours en détention, mais pour une affaire qui n'est pas liée à ce dossier.

La vingtaine de policiers qui s'affairaient dans le jardin de Hanovre avec, entre autre, des pelles mécaniques, des râteaux et des chiens renifleurs ont évidemment attisé la curiosité des passants. Alors que les questions jaillissaient, Julia Meyer a confirmé que les fouilles en cours concernaient l'enquête sur la disparition de la petite McCann. D'après les recherches des autorités allemandes, la fillette serait bel et bien décédée. Elles affirment que, bien qu'elles ne soient pas médico-légales, il y a des preuves palpables.



En Allemagne, les médias racontent que les enquêteurs ont trouvé, dans une roulotte abandonnée, des maillots de bain pour enfants, ainsi qu'une clé USB pourvue d'images pédophiles sur lesquelles on pouvait voir Christian. D'ailleurs, il est aussi accusé de viol sur une femme portugaise de 72 ans. Il est aussi potentiellement responsable de plusieurs autres cas de meurtres et de disparitions d'enfants et d'adolescents en Europe. Notamment, en Belgique et aux Pays-Bas.

Crédit : La Presse
ALLYSON JONES
29 JUILLET 2020  (21H37)