photo

LA CARCASSE D'UN OURS DES CAVERNES MORT IL Y A ENTRE 22 000 ET 39 500 ANS A ÉTÉ DÉCOUVERTE

C'est aux îles Lyakhovsky qu'une découverte sans précédent a été faite, celle d'un ours des cavernes adulte, parfaitement conservé, avec son nez, ses dents et ses organes internes encore intacts.

Les scientifiques pensent que l'ours des cavernes est mort il y a entre 22 000 et 39 500 ans. Il est de l'espèce des Ursus spelaeus qui ont vécu pendant la dernière période glaciaire puis se sont éteints il y a 15 000 ans.

La carcasse a été découverte en premier lieu par des éleveurs de rennes qui ont alerté les chercheurs de l'Université fédérale du nord-est de Yakutsk, en Russie.

image

Lena Greigorieva, une chercheuse du North-Eastern Federal University ( NEFU ), a déclaré lundi, dans un communiqué de presse : « C'est la première et la seule découverte du genre, une carcasse d'ours entière avec des tissus mous ». Jusqu'à maintenant, les scientifiques n'avaient découvert que des squelettes d'ours des cavernes mais jamais un spécimen entièrement préservé.

Les ours des cavernes erraient alors que la plupart de l'Europe et de l'Asie étaient couvertes de glaciers, partageant le paysage avec des mammouths, des tigres à dents de sabre et des paresseux géants.

Ces créatures étaient de véritable mastodontes! Les mâles pouvaient peser jusqu'à une tonne, soit 2 200 livres, c'est environ 500 livres de plus que les plus gros ours vivants aujourd'hui.

Greigorieva et ses collègues ont déclaré que l'âge de l'ours n'était qu'une estimation, une datation au carbone doit être faite pour ajouter de la précision. Ils espèrent également étudier la carcasse plus en détail et effectuer une analyse génétique.

image

Une autre carcasse d'ours des cavernes a été récemment trouvée à Yakoutie, en Russie. Celle d'un ourson cette fois. Les scientifiques espèrent donc pouvoir comparer l'ADN des deux animaux.



À mesure que la planète se réchauffe, le pergélisol sibérien, un sol qui reste normalement gelé toute l'année, commence à fondre. En fondant, les créatures de la période glaciaire qui y sont ensevelies commencent à être déterrées après avoir été gelées pendant des dizaines de milliers d'années. Les îles Lyakhovsky, où l'ours a été découvert, regorgent de restes de mammouths laineux de cette même période.

L'année dernière, des scientifiques ont découvert, sur les rives d'une rivière en Yakoutie, une tête de loup âgée de 40 000 ans, avec sa fourrure, ses dents, son cerveau et les tissus de son visage.

image

Deux lionceaux des cavernes ainsi qu'un poulain de 42 000 ans ont également été trouvées au même endroit et avec les températures qui continuent d'augmenter, d'autres restes seront probablement trouvés.

Crédit : Business Insider
MYRIAM DUNN
20 SEPTEMBRE 2020  (10H14)