photo

UNE NOUVELLE MÉTHODE POUR DÉTECTER LA COVID-19 ARRIVE AU QUÉBEC

Deux hôpitaux du Québec s'apprêtent à utiliser la méthode salivaire sur leurs patients. Évidemment, ces nouvelles façons de dépister le virus se feront sous l'oeil attentif de la santé publique qui s’attend à un rendement supérieur. Il semblerait qu'en Ontario, des tests pour déceler la COVID-19 par la salive se seraient avérés efficaces.

La méthode salivaire a été mise sur pied par le laboratoire Dynacare qui l'a testée auprès de plus de 430 personnes qui s'étaient dirigées vers les centres hospitaliers de Sunnybrook et North York. D'après Sébastien Beauchamp, le vice-président des relations gouvernementales, le test par la salive équivaut à celui qui se pratique avec l'écouvillon, l'interminable tige qu'on nous rentre présentement dans les narines. Des microbiologistes confirment la chose. D'ailleurs, par l'entremise de la santé publique de l'Ontario, des échantillons ont été rendus disponibles dans la province.



En effet, si ce test, qui est certainement moins désagréable que celui avec l'écouvillon, donne les mêmes résultats, on se demande pourquoi ce n'est pas celui qui est utilisé en priorité. L’Institut national de santé publique du Québec affirme que c'est, entre autres, à cause d'un manque de personnel et de patients potentiellement atteints de la COVID-19. Cet été, le nombre de cas en baisse n'était pas suffisant pour émettre un échantillon respectable.

Enfin, étant donné qu'elle est moins dérangeante, les autorités croient que la méthode salivaire saurait convaincre un plus grand nombre de personnes à effectuer un test, donc à prévenir la contagion.

Crédit : Radio-Canada
ALLYSON JONES
20 SEPTEMBRE 2020  (14H59)